+39 0171 99307 - info@latanodigrich.it

Chambres et gîtes d’étape

A 800 mètres du restaurant dans une petite maison rénovée fonctionnant de gîte d’étape, vous trouverez 3 chambres avec salle de bains privée et un dortoir de 10 lits notamment pour des groupes ou ceux qui se promènent le long des parcours occitans. L’établissement est doté un petit coin-cuisine et une salle relax. Le petit-déjeuner est normalement servi dans le restaurant, mais la cuisine du gîte d’étape peut être utilisée par ceux qui ont de petits enfants ou pour boire un thé ou un café au retour d’une excursion. Vous aurez aussi un parking privé et la possibilité de laisser vos skis et votre équipement sportif dans un garage fermé.
On propose des réductions pour les groupes ou pour les séjours de plus de 2 nuitées.
Guide gratuit pour plus de 10 personnes.
Réduction de 30% aux enfants de moins de 12 ans.

L’HISTOIRE DE GRICH…

Une ancienne légende de pays dit que tout le Val Maira appelait les habitants de San Michele les Grich…. c’est pour cela que nous avons appelé notre établissement la Tano di Grich, et qu’il contient d’anciennes Ecluses sur lesquelles est représentée une partie de cette curieuse histoire…..
Quand Ludovic II Marquis de Saluces régnait sur tout le Val Maira, il y a des centaines d’années, le sel commença à se faire rare à San Michele di Prazzo également.
A cette époque, le sel était tellement important qu’on traversait la montagne jusqu’à la mer pour aller le chercher et si par hasard, comme ce fut le cas durant l’année imprécisée de notre histoire, il n’y en avait pas pour tous les usages, les gens divaguaient comme pendant une famine. On ne sait pas comment se comportèrent les autres habitants de la vallée, mais ceux de San Michele décidèrent, après avoir longuement réfléchi, que le peu de sel restant devait être semé. Ils le semèrent en effet sur un morceau de terrain et attendirent trois semaines ; puis ils s’y rendirent tous ensemble pour la récolte. Mais lorsqu’ils virent que le champ n’était plein que de ……grillons, ils restèrent là à regarder comme des statues de sel, sans savoir quoi faire.
Le maire réagit en premier, et déclara : “Les grillons ont supprimé le sel du champ ; nous supprimerons donc les grillons du champ”” et il ordonna que chaque habitant de San Michele s’arme d’un bâton et frappe dès qu’un grillon se posait.
Les habitants de San Michele trouvèrent la décision juste et quand l’un d’eux vit un grillon sur la tête du maire, il ne réfléchit pas un instant : il asséna un coup de matraque précis, et abattit le grillon et tout ce qui était en dessous. Et ce fut la fin de cette étrange guerre, d’après la réponse que les hommes donnèrent aux femmes qui les attendaient sur le pas de la porte : “On en a éliminé deux, un des nôtres et un des leurs”. Et ce fut aussi le début du surnom que se méritèrent les habitants de San Michele, que tout le Val Maira appelle depuis ce jour-là et peut-être pour toujours, les Grich (les Grillons).

Retour en haut